Lueur d’espoir

Je me suis absentée un peu ces derniers temps, le quotidien a repris le dessus.  Boulot, dodo, auto !

Et puis nous avons appris une jolie surprise. Une nouvelle vie est venue se nicher au creux de mon ventre. Dès la nouvelle, la joie a été immense ! Et nous sommes partis en vacances, je n’ai pas eu le temps de m’inquiéter pendant les trois premiers mois. Cette nouvelle grossesse ne ressemble en rien à celle d’Eden. Je n’ai eu aucun symptôme désagréable et cela me permet de la vivre pleinement. Je profite de chaque instant et nous savons qu’il s’agit d’une fille, tout est donc différent.

Elle est prévue pour la mi-mars, elle a donc été conçue au mois de juin, je crois même qu’elle est arrivée au moment où j’écrivais mon article Arc-En-Ciel car la date prévue d’accouchement est le 18-19 mars.  Le 18 juin, je disais au revoir à Eden, je tenais la clé du bonheur entre mes mains, celle qui ouvrait une porte vers un arc-en-ciel…J’étais enfin prête à aller de l’avant et j’avais définitivement fermé la page du deuil.

Encore une fois, rien n’est hasard. C’est fou comme les dates, les moments s’imbriquent. Dans mon article Signes je disais que nous avions reçu des messages de la part d’Eden. En rêve, nous nous voyions avec une petite fille. Cela se confirme aujourd’hui. Je me raccroche donc aujourd’hui à tout cela, pour ne pas sombrer dans une angoisse inutile. Attention, je ne suis pas d’une force infaillible. Je suis vigilante au moindre signe, dès que je ne la sens plus, je me pose la question : dort-elle ou bien…? Après avoir vécu un deuil périnatal, on a perdu toute forme de naïveté. On sait que la vie ne tient qu’à un fil et qu’il y a des choses qui restent encore mystérieuses in utero. J’essaye de continuer de vivre normalement mais en même temps, j’ai une petite voix intérieure, qui me dit : « on ne sait jamais ». C’est cette voix qu’il faut savoir dompter, pour ne pas qu’elle prenne le dessus. Avec mon mari, on se ménage, on ne se projette pas complètement. On ne fera pas la chambre avant le 8e mois et encore….On n’a pas acheté de petits vêtements. A chaque fois, qu’on pense à plus tard, je dis toujours : « ne faisons pas de plan sur la comète ». Finalement, on se protège comme on peut…

Mais, heureusement jusqu’ici, ce petit bout de fille est une boule d’énergie et de vie. Nous communiquons avec elle, à chaque caresse elle réagit. Je fais de l’aquamaternité, avec beaucoup de relaxation et de connexion avec le bébé tout en étant dans l’eau soi-même. Elle entre aujourd’hui dans notre histoire de famille, tout comme Eden, et on espère qu’elle sera notre lueur d’espoir, notre arc-en-ciel de bonheur qui nous réconciliera avec la vie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s