Longue distance

Notre amour c’est comme comme une histoire d’amour longue distance. La différence des autres histoires amoureuses c’est que la nôtre ne s’arrêtera jamais. Souvent la distance sépare, pour nous au contraire, la distance nous unit.

Eden, cela fait 6 ans aujourd’hui. C’est loin mais c’est tout proche. Tu es loin mais tout proche.
Tu es et resteras mon histoire d’amour la plus douloureuse mais aussi la plus riche en apprentissage. J’ai beaucoup appris et j’apprends encore aujourd’hui grâce à toi.

J’ai entamé l’an dernier, après un confinement plein d’introspection, un travail sur moi. J’ai décidé de séparer mon corps de toi. Ma tête avait déjà fait le travail mais pas mon corps, celui qui a subi tous les maux il y a 6 ans.
J’ai donc refait une séance d’hypnose pour entamer ce travail de distance que mon corps devait comprendre. J’ai également fait un autre travail via la kinésiologie. Ce fut très intéressant. J’ai ressenti des bienfaits presque instantanément.
Je devais couper le cordon. Il fallait que mon corps te dise au revoir. C’était si traumatisant pour mon corps d’intégrer le fait que la grossesse s’était terminée brutalement…Mon ventre t’avait gardé au creux de lui. Je te sentais encore tous les ans au mois d’avril. Il était temps que cela cesse car mon esprit avait du mal à l’accepter.

Il était temps que mon corps te maintienne à longue distance mais que mon cœur te garde tout près.

Aujourd’hui, un an plus tard, je crois que ces différents procédés n’ont pas été vains. Ils m’ont apporté un profond bien-être. De plus, j’ai enfin décidé de prendre ma vie en main en étant maître de mon temps et de mon travail. J’ai senti à ce moment-là une vague de soulagement m’envahir.

Cette année, pour une fois, je ne me sens pas submergée. D’habitude je ne suis pas bien du tout, à pleurer toutes les larmes de mon corps. Je ne peux pas dire qu’il ne me reste pas une pointe de tristesse mais j’ai appris à vivre avec elle. Je sais qu’elle sera tout le temps là dans les moments difficiles, aux dates anniversaire ou juste en pensant à toi.

Je crois qu’à chaque 30 avril, je te dirais merci, c’est un peu mon « Thanksgiving » à moi car sans le savoir il y a 6 ans tu allais donner à ma vie un sens auquel je n’aurais jamais imaginé….

Encore merci mon fils.

Doux anniverciel et embrasse mon oncle qui t’a rejoint il n’y a pas longtemps

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s